Zofingue Vaud

Geschrieben von Simon Baudraz.

La Section

Première section romande, la Vaudoise a vu le jour en 1820. Ses membres se réunissent le vendredi, généralement pour assister à une conférence et immanquablement pour cultiver l’amitié zofingienne. Le programme du semestre est varié, entre activités culturelles, sorties divertissantes et quelques traditions telles que le Grütli, la Théâtrale, la marche Davel ou le Dies Academicus. La Section vaudoise n’a pas de Bier-Comment appliqué, et une ambiance détendue y est de rigueur. Le port de la cravate est notamment une exception. Parmi nos illustres prédécesseurs, les Zofingiens vaudois les plus connus sont sans aucun doute le musicien Ernest Ansermet, le général Henri Guisan et l’écrivain Charles- Ferdinand Ramuz.

Zofingue Vaudoise

La Vaudoise lors du Grütli 2012. L’une des exceptions quant au port de la cravate !

 

La Blanche

La Blanche vaudoise, dont la section est propriétaire, se trouve à quelques minutes du centre-ville de Lausanne, à l’avenue de Tivoli 28. Ce splendide bâtiment de style néo- gothique a été construit en 1905 et de grands travaux de rénovation ont été entrepris en 2012 pour lui apporter un certain confort moderne. Un vaste premier étage permet d’organiser des événements importants en toute quiétude, tandis qu’une pièce plus restreinte au sous-sol permet à la section de se réunir dans un cadre plus décontracté et chaleureux. Sans appartement locatif dans les murs, la Blanche vaudoise permet aux Zofingiens d’en jouir pleinement les soirs de stamm.

Blanche Vaudoise

 

La Théâtrale

La Théâtrale est un des moments-phares de l’année zofingienne vaudoise. À travers des chansons écrites et réécrites pour l’occasion, ce spectacle met en scène l’actualité de l’année en la décortiquant dans un style ironique et satirique propre à Zofingue. Des intermèdes humoristiques lient la représentation et assaisonnent la salle de bons mots. Le Prologue de la Section vaudoise propulse sur les planches des Zofingiens néophytes soutenus par des membres plus expérimentés dans cet exercice. Trois représentations sont organisées dans le courant du mois d’avril, la dernière étant suivie du traditionnel bal. Quelques autres sociétés d’étudiants lausannoises ont aussi pour tradition d’organiser des théâtrales et, chaque année, la Section vaudoise de Zofingue tente de les supplanter par la qualité de sa production. L’expérience montre que ce but est généralement atteint !

Théâtrale Théâtrale Théâtrale

 

Le Prix Rambert

L’une des activités de la Section vaudoise qui illustre le mieux le troisième terme de sa devise, « Litteris », est sans conteste l’attribution du Prix Rambert, qui couronne tous les trois ans et depuis plus d’un siècle une œuvre d’un écrivain de nationalité suisse et d’expression française. Mais au-delà de la vie de la Section vaudoise proprement dite, ce prix occupe également une place marquante dans l’histoire de la littérature romande. Dans les années qui précèdent la création du Prix Rambert (1898), la vie littéraire était intense au sein de la Section vaudoise de Zofingue, devant laquelle des auteurs tels Henri Warnery, Samuel Cornut ou Eugène Rambert lui-même présentaient leurs textes. À la mort de Rambert en 1886, la société décide d’honorer sa mémoire. Actif de 1849 à 1853, celui-ci était resté attaché à Zofingue et y avait présenté nombre de ses écrits. Renonçant à l’érection d’un monument, les Zofingiens décident alors de créer une distinction littéraire portant son nom, moyen efficace de faire vivre sa mémoire jusqu’à aujourd’hui.

 

Contact

Vous trouverez plus d’information sur le site internet de la section www.zofingue-vaud.ch, notamment le programme du semestre. Vous pouvez aussi nous retrouver sur facebook, sur la page Zofingue Vaud.

Indication du lieu